Temps de visionnage 20 min

Une intervention de Gilles SABART au Colloque de l’observatoire de l’éthique publique et les universités Polytechnique Hauts de France et d’Aix-Marseille

 

Compliance et RSE

Nous avons abordé trois points qui peuvent nous éclairer sur la place du droit dans la relation entre l’éthique et la crise.

Le covid-19 a posé des questions sur le rôle du droit, son mode de construction en urgence et a démontré de son intérêt car il fixe des règles de fonctionnement entre parties prenantes.

La crise sociale a soutenu également cette thèse en créant un droit de l’urgence, qui encadre le conflit, et permet la négociation sans déborder, en restant dans un mode de fonctionnement éthique.

Enfin, la RSE et les outils l’entourant est encore en construction, elle porte les germes de la crise en des fondant sur l’éthique : celui qui ne respecte pas ce qu’il dit (l’éthique de la parole..) se met en danger tout comme celui qui ne met les moyens pour s’assurer de faire ce qu’il dit (éthique d’actions).